BCMF CAROUX-ESPINOUSE

10 juillet 2013 - 09:10

BCMF organisé par le Club de Fabrègue dans les Monts du Craux et de l'Espinouse

 

Le BREVET CYCLO-MONTAGNARD FRANÇAIS

 

De la FFCT 

 

-----------

 

Quel souvenir ! Ce BCMF était à la hauteur de sa réputation et des hauteurs franchies (sans jeu de mot aucun !). 600 participants sportifs, nostalgiques, égotiques, inconscients ou tout simplement passionnés, ont participés les 29 et/ou 30 juin derniers comme Jacques, René, Philippe, Jean-Claude, Christophe, Alain, Jean-Pierre et moi même (*) à cette épreuve trop rare dans notre très belle région, vitrine d’un jour pour le passage du Tour de France le vendredi 5 juillet.

 

Dés 7 heures ce dimanche 30 juin, le fameux sésame tamponné, réveillés ou non, des parisiens, bourguignons, varois, languedociens, vendéens, mosellans et autres gaulois ou autres étrangers, cette France cyclo-sportive stimulée par la même volonté, la même passion, se lançaient un peu trop rapidement pour certains, sur leur « second petit déjeuner », l’ascension des 9,5 km à des pointes de 13% de la Côte de Villecelle à la sortie de Lamalou. (Jacques tu nous l’as cachée celle-ci !). Arrivés au Col des Princes (588 m), le bien nommé !!! avec un « plaisir instance et personnel » et un écrémage attendu - René, Chris, Philippe et Jean-Pierre étant déjà dans les brumes espinousiennes, le quatuor J.A.J.J-C franchissait avec calme et sérénité, le Col de Madale (691m), le Col des Avels (803m), puis le Col de l’Ourtigas (988m) dans l’attente du copieux premier Contrôle-Ravito au Col de l’Espinouse (1114m). Eu égard la température automnale du lieu - 13° environ - les sept « magalassiens » après quelques minutes de détente reprennent rapidement la route par le Col de Fontfroide (971m) pour plonger sur et non dans La Salvetat sur Agout (690m) où va nous quitter notre « Christopher FROOME » (Arrivé premier la veille il jeta la stupeur chez les organisateurs « Vous avez pris des raccourcis ? » Ils ne connaissent pas le vertueux Chris !), je disais donc après 154 km effectués sur les deux journées avec le retour de 71 km, mais où nous attend non pas le plateau repas mais ….en « apéro » les 26 km ondulants et tortueux du tour du Lac de la Raviège. Pas très efficaces les deux bénévoles dans un carrefour, dirigeant systématiquement les « jaunes » vers le Contrôle Repas. La police de la circulation, c’est un métier messieurs, c’est un métier!!! 

 

Bref, après le « tour-istique » du lac, à 12 heures retour à La Salvetat sur Agout afin de prendre quelques forces au deuxième Contrôle-Repas tant attendu au milieu d’une centaine de participants dans un gymnase réservé pour la circonstance, alors que d’autres passionnés aussi nombreux profitaient du timide soleil sur le gazon encerclant le bâtiment. Entre temps Alain, mécano pour la circonstance, régla le Look de « Philippe Le crabe » (Dans le peloton il s’est dit qu’il ressemblait à ce crustacé sur son nouveau vélo très mal réglé !!! Oh Mari, Oh Mari si tu savais tout le mal que tu m’as fait… : nous connaissons la chanson…) et à 13 heures après quelques conseils techniques et bienveillants du « Directeur de course Jacques» nous repartons en toute sérénité pour Rieu Montagne (787m), traversons Murat sur Vèbre (847 m) en pensant à Bernard et Jean bien qu’absents, où déjà nous retrouvons, dépassons, ou nous faisons dépasser par des participants toujours aussi volontaires mais un peu plus exténués - tout comme votre obligeant - par les kilomètres qui s’accumulent, Une grande descente re-vivifiante ayant pour objectif, la Croix de Mounis (809m) 2ème Catégorie, est ralentie par une crevaison de Jean-Claude qui devait une fois de plus rouler trop à gauche ! Dès sa disparition ( pour une fois, il n’a pas sifflé !) René, Philippe dans un premier chrono puis votre obligeant ensuite, l’assistent, le protègent et le gruppetto peut reprendre de plus belle la descente. Un peu trop vite car nous sommes perdus par René, Philippe et Jean-Pierre ainsi absents pour la photo de famille au belvédère de la Croix où quelques participants s’extasient devant le sublime panorama du Haut Languedoc que Dame nature leur offre gracieusement.

 

Pas de temps à perdre, connaissant les lieux, direction le Col du Plo (521m) - pas amidonné celui là - puis Castanet le Haut (429m) - se trouvant un peu plus bas ! - et arrêt au Contrôle Ravito d’Andabre (368m) ou nous retrouvons nos trois échappés. Après quelques sucreries et autres boissons bien venues, départ vers St-Geniès de Varensal (384m) (le mien est encore loin !!!), sur un route vicinale bien ombragée mais franchement casse patte. Cette remarque n’est pas uniquement pour ces dames courageuses marchant à côté de leur vélo dans le Col de Sals (461m) je dirais « le Col Salé » mais également difficile pour moi, les 134 km explosant (pour la première fois) mon compteur. Et oui il y a un début à tout ! Arrivé à « St-Gervais j’en ai marre » (324m) mon  hallux valgus gauche me rappelle à l’ordre (pied en feu) et je « me lève » par dépit après avoir informé Philippe de mon choix de ne pas attaquer les 4 kms à 12% du Col des Treize Vents (580m 3ème Catégorie). Mais en empruntant les 19 km de la vallée de la Mare, quel mauvaise idée, tout y est : chaleur, vent de face, solitude, fatigue, aussi pénible que les Treize Vents, mais en plus long. Mauvais choix Jef, mauvais choix. A l’entrée de Bédarieux, la gouaille francilienne de Jean-Pierre « M. moins 13kg » me sort de ma léthargie et me dit « tricheur tu as oublié les 13 vents ». Je lui réponds « Certainement mais je sais que n’ai pas triché avec moi-même ». En effet, je suis fier et heureux car à l’arrivée à 16 heures 45, le cyclotouriste N° 451-2 E a pédalé 178 km durant 7 heures 21minutes à une vitesse moyenne de 22 km 21 pour 2497m de dénivelé de 7 des 8 cols programmés.

 

A l’heure de la rédaction de ce compte rendu je suis encore surpris de moi-même. Il y a quelque mois je n’aurais même pas envisagé ma participation à ce Brevet réputé.

 

Et puis avec les conseils avisés de Jacques, je me suis inscrit à ce Brevet qui fut comme cet été que l’on attendait, avec sa chaleur humaine, sa convivialité et ses très bons moments. Cette rando particulière était pleine de toutes ces émotions que l’on ne peut découvrir que sur un vélo. Basta pour la souffrance ! Merci à nouveau à Jacques notre « Directeur sportif », René « Pingeon », Philippe « Le crabe », Jean-Claude (le sprinteur à gauche), Chris « Froome », Jean-Pierre (Monsieur moins 13kgs) et Alain «  Le mécano », sans oublier bien entendu les organisateurs bénévoles du Cyclo Club Fabrèguois.

 

 

 

Dommage pour les absents. Il leur restait éventuellement le rendez-vous d’Annecy, celui de « L’Etape du Tour » ce week-end avec ses 13500 inscrits donc Jacques, Philippe, Alain  et René représentant le VCM. Chapeau les gars !

 

(*) J’oubliais le sympathique « poisson-pilote » du Cap d’Agde nous ayant accompagné jusqu’à La Salvetat.

Jef le convalescent.

Commentaires

LA LICENCE FIN DE SAISON

La Licence Fin de saison

Pour toute nouvelle licence souscrite entre le 1er septembre et le 30 novembre, celle-ci sera valable pour toute la saison 2018, soit jusqu’à 4 mois offerts pour vos nouveaux licenciés !
N’oubliez pas de mentionner cette promotion sur vos différents supports et lors de vos événements.

Important : Les nouvelles formules de licence prévues pour 2018 ne s’appliquent pas à l’offre de licence fin de saison. Du 1er septembre au 30 novembre, rien ne change. Les licenciés bénéficiant de la licence fin de saison devront simplement choisir leur formule de licence (Vélo Balade / Vélo Rando / Vélo Sport) lors de leur réinscription gratuite en janvier 2018.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU